SALINA

Salina : l’ile verte, ainsi est surnommée Salina en raison des forêts qui la recouvrent, classées en réserve naturelle.

L’île de Salina est une des plus grandes (27 km²) de l’archipel des îles éoliennes

Vue depuis la mer sur l’ile de Salina

« Il Postino de Troisi »

L’île de Salina possède 2 monts (anciens cratères de volcan) dont le Monte fossa delle Felci qui est le plus haut de toutes les iles éoliennes. Il donne donc un excellent point de vue sur les 7 îles ! La vue panoramique en haut est une vraie carte postale !
Salina est composée de 4 villes : Malfa (où nous avions réservé notre chambre d’hôte), Pollara, Rinella, Lingua. Tous les villages sont accessibles par la route. Que ce soit en voiture, en stop (ça fonctionne très bien là bas !) ou en bus vous pouvez visiter chaque village dans la journée.

NB : contrairement à certaines îles de l’archipel, Salina accepte les voitures.

La montée au Vulcan Fossa del Felci.

La chaleur est particulièrement forte pendent les mois de juillet ou d’aout, et la montée se révèle éprouvante. Vous pouvez profiter néanmoins de l’ombre créée par les arbustes qui composent la forêt. Après une dernière montée dans la poussière et en plein soleil, nous ne sommes pas mécontent d’atteindre le sommet à 962 m, vous êtes au point culminant de l’archipel. La vue est superbe sur le Monte Porri, un ancien volcan maintenant éteint,. Vous pouvez aussi apercevoir le Stromboli dans la brume et le panache de vapeur qui témoigne de son activité.

De la côte, vous apercevez les anciennes salines qui ont donné son nom à L’ile. Pour arriver à Rinella de la montagne il faut traverser les vignes qui permettent la fabrication de la Malvoisie, le vin local, les capriers sauvages, les figuiers de barbarie, les hibiscus et bougainvilliers en fleurs. La petite plage de sable noir proche du port offre une baignade bien méritée.

C’est une des îles les plus vierges et les moins touristiques. Il y a plus de siciliens que de touristiques (en tout cas en Juillet, Aout étant le mois de vacances pour les italiens) !Il y à de bonnes randonnées pédestres (Monte Fossa delle Felci, randonnée au cœur des vignes de Malvoisie, …), randonnées en kayak de mer (location sur les plages pour 4€ de l’heure), plongée sous marine ou simple palme / masque / tuba, …

Gastronomie : vin de Malvoisie, anti pastis locaux excellents, … et pour des prix très raisonnables.

La calme : vous pouvez vous balader à n’importe qu’elle heure du jour ou de la nuit, personne ne vous agressera !
l’île de Salina a su conservé son architecture ancestral des maisons éoliennes. Salina est une île paisible, n’y allez pas pour des soirées festives !

C’est ici que l’on produit le seul véritable vin Malvoisie des Éoliennes. La câpre, de son côté, bien que largement exportée, représente encore l’ingrédient principal pour nombre de spécialités délicieuses de l’île et chaque année, le premier week-end de juin, Salina organise une sorte de kermesse dédiée aux câpres.

LE VILLAGE DE LINGUA

Punta Lingua est située à l’extrémité orientale de Salina (le marécage jadis exploité en tant que saline et duquel l’île prend son nom) et conserve les ruines d’anciens édifices, visibles jusqu’à la fin du XVIIIe siècle apr. J :-C., aujourd’hui enterrés.

Formée par six anciens volcans et dominée par ses deux stratovolcans, le Fossa delle Felci et le Monte dei Porri, l’île de Salina regorge de petits villages de pêcheurs dormant au bord de criques aux eaux bleues et transparentes.

Les volcans jumeaux sont les points culminants des îles Eoliennes et ont conféré à l’île de Salina son nom grec de « Didyme ». Les deux sratovolcans sont séparés par le col de Valdechiesa (290 m d’altitude). Grimper au sommet du Fossa delle Felci vous donnera une vue admirable sur le cône du Monte dei Porri.

Le petit village de Pollara est venu s’encastrer dans un cratère volcanique précipité dans la mer, et dessinant une baie naturelle où l’eau prend des reflets turquoise. Sa magnifique plage servit de décor au film Le Facteur, de Michael Radford, où le jeune Mario devient le facteur du brillant poète chilien en exil, Pablo Neruda.

Escale portuaire, le petit village de Rinella prend appui sur les collines verdoyantes pour ensuite plonger les bases de ses dernières petites maisons blanches dans le sable noir de sa plage.

Pour tous renseignements sur baldes, trekking, excursion aux iles éoliennes adresse vous à :

NESOS – Associazione pro isole – Corso Vittorio Emanuele, 24 – 98055 Lipari (ME) – Italy

nesos.org

Laisser un commentaire